ferme permaculture

La permaculture un véritable engouement ?

 

Depuis quelques années en France on parle beaucoup de permaculture. Le film Demain a certainement joué un rôle dans la diffusion de sa découverte.
On pourrait même se demander si c’est un effet de mode vu le nombre d’appels que nous recevons de personnes souhaitant s’installer en permaculture.
En ce qui me concerne je veux croire que c’est un mouvement de fond positif.
Et que cela ne repose pas seulement sur un ras le bol égotique de notre mode de vie mais aussi sur une envie de respecter la vie dans sa globalité.
Bien entendu, il va falloir changer nos modes de fonctionnement car il nous faut réapprendre beaucoup et remettre en cause nos habitudes de vie. Dur pour des quinquas (bientôt sexta) comme nous. Peut être est ce dur aussi pour les générations suivantes de nos pays occidentaux qui ont vécu intégralement dans un monde de confort, de protection et de facilité.

Par ailleurs, en vous engageant dans la découverte de la permaculture, il faut que je vous dise  : NON, vous n’apprendrez pas (comme on nous le demande parfois dans nos stages d’initiation à la permaculture) les recettes inratables pour faire votre jardin installé dans votre hamac.

Désolée pour cette mauvaise nouvelle, avant de sortir ce nouveau hamac il faudra du temps.

Alors qu’est ce qui vous fait encore rêver ? 

ferme permaculture

1) mais au fond qu’est ce que c’est : la permaculture ?

Entre autre réponse possible vous pouvez trouver :

  • « euh attends c’est compliqué, là comme ça on ne peut pas l’expliquer en 2 phrases !
  • Mais non, c’est simple on laisse faire la nature etc … »

Et oui c’est simple et complexe, mais pas forcément compliqué, comme la vie quoi !

La permaculture selon nous c’est :  Une méthode de réflexion et de conception basée sur des principes éthiques.

Cette approche a été conçue sur la base d’un présupposé  : « les ressources de la terre ne sont pas illimitées »,  par des australiens Bill Molison et David Holgrem .

L’originalité de la permacultue est de s’appuyer sur un design basé une observation approfondie et une méthode pratique de mise en place de son projet de manière globale puis détaillée. Ce qui la rend si efficace, c’est l’importance qu’elle accorde aux interrelations entre tous les éléments qui constituent votre projet.

Nous sommes bien loin de techniques de jardinage qui sont des moyens à adapter à son projet d’aménagement selon ses objectifs, son contexte. C’est ainsi que chaque design est unique.

ferme permaculture

La permaculture ce n’est pas faire des buttes

Par ailleurs, vous l’aurez compris tous les domaines de nos vie sont concernés qu’il s’agisse de notre habitat, de villes, de territoires mais aussi d’entreprises, tous sont des écosystèmes finalement.

L’application à nos jardins et nos champs étant évidemment la plus urgente car la plus menacée, se nourrir étant fondamental. Et les résultats sont les plus visibles et mesurables.

Alors  non !  il ne s’agit pas de techniques, ni de buttes ni de paillis etc … Les permaculteurs font appel à toutes les techniques alternatives d’hier et d’aujourd’hui ainsi que des connaissances agronomiques actuelles, selon le projet et les acteurs.

Et qui dit biomimetisme ne dit pas laisser forcément laisser faire la nature.

2) c’est facile la permaculture

Nous pouvons entendre toutes sortes d’affirmations

« c’est facile  tu n’as qu’à lire les livres,
ya qu’à jeter les graines et ça pousse,
tu fais des buttes et c’est l’abondance,
La nature sait tout, tu observes et tu laisses faire,
tu mélanges les légumes, les fleurs etc .. et il n’y a plus besoin de chimie. Ah oui et tu mets des poules et des canards aussi. »

Finalement la permaculture est une approche pragmatique et éthique visant le respect de la diversité des formes de vie.
Et comme la nature, elle vise l’efficacité en y ajoutant une approche éthique claire et énoncée.

Le biomimetisme est le support d’enseignement privilégié et nous ramène à plus d’humilité, car on se rend vite compte que la complexité de la nature est telle que nous ne pouvons que nous approcher de loin de sa belle mécanique.

Et c’est ce qui fait le charme de cette belle aventure qui n’a jamais de fin et nous laisse toujours émerveillés et surpris.

3) Alors qu’est ce qui attire ?

Selon les uns et les autres :

Ce sera :

  • Le bel ensemble rythmé d’action / réflexion, car nous sommes toujours en étude et en même dans l’action et pour cela nous utilisons ce qu’il y a de plus singulier chez l’homme : son cerveau et ses mains
  • La recherche de
    • un autre  rythme de vie plus en harmonie avec la nature plus au contact de son corps (car pour cela on le sent son corps)
    • sens pourquoi je fais ce que je fais en quoi je contribue à une vie meilleure
    • utilité finalement à quoi sert mon action quotidienne ?
    • concret notamment pour les diplômés qui se retrouvent derrière un bureau ou un écran, la sensation de faire quelque chose de concret visible et mesurable devient vitale.
    • une vie plus saine : exercice physique dans un environnement naturel, alimentation saine journée en pleine nature parmi tous les éléments : soleil, vents,  pluie …
    •  l’autonomie : ne plus dépendre d’un système pour se nourrir et se loger …
    • moins de pression : liée au sentiment de ne plus maîtriser sa vie
    • moins de conflit, d’agressivité quotidien
  • Reprendre sa place sur terre : comme contributeur à la vie sur la planète
  • Voir le résultat de son action chaque saison je vois le résultat de mon action et je m’en nourris dans tous les sens du terme.
  • Le contact avec la nature : source d’inspiration, d’étonnement de beauté 

Et la permaculture offre tout cela, en même temps nous devons accepter de ne plus être le centre du monde avec ses besoins et ses désirs. Mais un acteur qui assume ses choix honnêtement sans rejet ni prétention. Car il faut le goût de l’effort, les pieds sur terre et des besoins plus essentiels.

…Les chemins sont pluriels :

4) La permaculture plusieurs voies possibles

  • l’autonomie et on l’assume de façon cohérente et sans rejet mais avec ouverture aux autres.
  • une activité de paysan, qui contribue à nourrir les habitants voisins et on s’engage corps et âme
  • de commencer par son jardin, sa maison à son rythme.
  • un projet collectif un jardin partagé par exemple, en ville ou à la campagne…

4) Finalement La permaculture c’est une voie de transformation

Car quelle que soit la façon dont on s’y engage, on en ressort transformé,

par

  • le contact à la nature et la coopération avec le monde vivant.
  • La prise de conscience de notre interrelation avec le monde et notre responsabilité dans chacun de nos gestes
  • le travail par tout temps et l’adaptation à la terre que nous travaillions
  • les nombreuses questions que l’on vient à se poser dans l’utilisation des ressources
  • La nécessaire expérience que l’on acquiert lentement
  • Les échecs et surprises de la nature
  • l’écart entre nos rêves et la réalité
  • Nos limites physiques et psychologiques
  • Les échanges avec les Hommes dans le travail et les rencontres.

Bref un beau voyage en soi même dans sa relation au vivant concret au delà de ses convictions et de ses croyances.

Donc tout ceci n’est pas de tout repos !

Alors si vous souhaitez gagner peu, travailler beaucoup et grandir tout en vivant en relation avec la nature. La permaculture vous comblera. Il vous faudra de la ténacité, de l’humilité une bonne dose d’organisation et d’esprit rationnel (et oui !) et beaucoup de curiosité et de flexibilité

Encore motivé ? vous pouvez découvrir nos formations et chantier participatifs ici

ferme permaculture

4 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.