cuisine végétarienne la source doree

Cours de cuisine végétarienne de février

Par Danielle Hamel notre cookine végé

cuisine végétarienne la source doree

Samedi dernier, l’atelier cuisine végétarienne de la Source Dorée avait pour thème

la Santé !

Au programme :

smoothies, légumes lacto-fermentés, fromage végane et biscrus. !

C’est en quelle langue ?

Eh bien, c’est un mélange de néologismes et d’anglicismes propre à la cuisine d’aujourd’hui et qui recouvre des préparations extrêmement simples, nécessitant peu de temps et peu de matériel, une râpe et un bon mixeur faisant parfaitement l’affaire. !

Le smoothie

serait la version grossière du jus à l’extracteur puisque contrairement à ce dernier qui extrait un jus exempt de toute fibre, le smoothie contient tout, on le dilue avec de l’’eau si le jus s’apparente plus à une purée et le tour est joué.

Vous n’avez qu’à laisser libre cours à votre imagination, la seule contrainte étant celle de la saison.

Notre smoothie du jour était à base de carotte, pomme, orange, gingembre et graines germées.!

Un bon cocktail de vitamines A, C et E, de phosphore et de calcium, le tout boosté par l’apport des graines germées !!

Le fromage végane

serait une alternative au fromage et donc aux produits laitiers. Le nôtre était à base de noix de cajou, de miso et de poudre d’ail. Ce serait mentir de dire que cela ressemble au comté ou au bleu d’Auvergne et il faudra sans doute quelques temps avant que vos papilles ne consentent à nommer cette préparation « fromage » mais pour qui est prêt à changer de références, eu égard à nos amis les veaux, vaches, chèvres et brebis, vous pourriez y trouver votre compte et peu à peu affiner votre créativité pour créer un nouveau « faux mage ». !

Quant aux biscrus,

ils font l’unanimité ! A base de dattes ou de pruneaux, d’amandes ou de noisettes, de flocons d’avoine ou de riz, on broie le tout puis on en fait des boules que l’on peut rouler dans la noix de coco ou le cacao.

Si l’on possède un déshydrateur, il suffit d’aplatir ces boules et de les faire sécher une douzaine d’heures pour obtenir les fameux « biscrus ». !

Dans un cas comme dans l’autre vous avez là de véritables petites bombes énergétiques à déguster au déjeuner ou au goûter mais attention, ne pas abuser !

Danielle Hamel 

Inscrivez vous aux prochains ateliers !

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.