locavore

Un restaurant locavore pourquoi faire ?

 

Le locavorisme qu’est ce que c’est ?

Le mouvement du locavorisme est né en 2005 aux USA. L’objectif de ce mouvement  est de consommer des produits provenant de moins de 200 kms de chez soi.
L’idée est de soutenir les agriculteurs et les artisans de son environnement proche. Etre locavore c’est avoir envie de rentrer dans la boucle vertueuse de l’économie locale afin de faire vivre son territoire.

C’est aussi un engagement à visée écologique qui tend à réduire les consommations de CO2 liées au transport. Ce mouvement a aussi un impact social puisqu’il cherche à réduire les intermédiaires et soutient les circuits de proximité favorisant la rencontre des producteurs et des consommateurs.
Les locavores ne sont pas forcément bio, même si certains le privilégient. Consommer bio et local et de saison reste néanmoins un objectif. Car à quoi bon manger une tomate locale cultivée sous une serre chauffée.
Ce mouvement insiste par ailleurs sur le maintien de la diversité des paysages et des écosystèmes.

locavore


Un restaurant locavore est ce possible ?

Quelques cuisiniers amoureux de leur métier et de leur terroir se tournent vers les producteurs de leur environnement. Des paysans qui ont un vrai savoir faire et qui fournissent des produits de qualité et de saison.
La Source dorée s’est créée sur ce principe. En effet, pour Jérôme Munster, le chef cuisinier ainsi que pour Nathalie et Philippe, les créateurs du lieu, il était évident que les produits devaient avant tout avoir le rôle principal.

locavore
Néanmoins, très vite il s’est avéré difficile de trouver des partenaires prêts à fournir des produits régulièrement et répondant aux exigences de notre choix. C’est à dire des produits bio, frais et de qualité tant en goût que visuellement. Dans un restaurant les assiettes doivent être comparables. Nous ne pouvons pas servir un suprême de volaille de 300 g sur une assiette et un autre de 100 g, par exemple. Par ailleurs un mesclun percé ne sera pas visuellement agréable.
La Source dorée dispose de sa ferme pour une partie des approvisionnements et nous savons combien il est difficile de répondre à ce type d’attentes. Néanmoins notre ambition et d’y répondre pour offrir de beaux et bons produits qui ravissent les yeux et les papilles. Car nos clients viennent dans un restaurant pour être surpris, pour sortir de leur assiette quotidienne.
Et nous souhaitons que chacun retrouve ou trouve enfin le goût de chaque élément constituant son assiette. Alors un restaurant locavore, oui mais pas facile sur notre territoire.


Locavorisme et permaculture

Bien entendu, les locavores ont des points communs avec les permaculteurs, ils sont à la recherchent de produits locaux. Ils respectent plus les saisons et contribuent à développer des échanges locaux.

Comme nous l’avons déjà souligné le locavore n’est pas forcément bio même si une grande tendance en France pousse dans ce sens. Le locavore ne consomme pas toujours des produits de saison, mais peut consommer des produits sous serres chauffées de son voisin. Sa démarche ne l’amène pas forcément à cultiver son jardin ou son balcon. Son engagement dans une compréhension des lois de nature n’est pas forcément marquées comme en permaculture.

C’est un comportement d’achat responsable, qui peut mener vers une vie plus respectueuse de la planète.


Locavore toi même

Alors vous l’aurez compris être locavore c’est reconnaître son terroir. Mais c’est aussi essayer de respecter les rythmes de la nature en choisissant plutôt la production de son voisin. C’est aussi la recherche de la rencontre pour un contact avec celui qui produit. C’est surtout limiter les transports de produit. En fait, c’est se comporter de façon plus responsable par rapport à sa consommation des aliments contribuant à se nourrir.

En favorisant le développement de l’économie prés de chez soi il crée ainsi les conditions d’un mieux vivre ensemble dans son environnement de vie.

C’est d’une certaine façon « habiter vraiment » son environnement,  s’ancrer dans son terroir en respectant ses constituants. Ainsi on respecte les savoirs-faires des hommes qui constituent sa communauté.

Quel plaisir de retrouver le dialogue avec son voisin. Et aussi l’intérêt de ce qui a trait à l’un pilier de notre survie : l’alimentation de qualité. « Que ton aliment soit ta principale médecine » Hypoccrate en était convaincu il y a bien longtemps.

Revenir aux fondamentaux c’est une façon de reprendre pied dans un environnement instable. Mais encore, une façon de remettre de la cohérence dans notre vie et dans nos choix. c’est aussi une façon de reconnaître l’autre celui qui vit prés de chez nous et de réhumaniser notre consommation.

Avec des gestes  très simples nous pouvons reprendre la maîtrise de nos choix et devenir acteur de notre vie. C’est aussi contribuer au changement que nous souhaitons pour un monde meilleur pour nous et nos proches.

Alors Locavore toi même !

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.