microferme

Début Juillet,  c’est le bon et dernier moment pour semer vos carottes d’ hiver

A la Source dorée nous adorons les carottes, que nous consommons quasiment quotidiennement, alors aprés 2 ans de difficultés pour obtenir nos jolies racines oranges nous sommes heureux de vous  faire partager notre joie à la vue de la sortie de petites feuilles bienvenues et attendues grâce au petits soins du Papé de La Source dorée. Jérome le chef du restaurant de La Source dorée va enfin pouvoir utiliser les carottes de la microferme pour vous régaler !

Il s’agit d’une culture délicate, voire difficile selon la qualité du terrain. La levée peut demander de 15 à 25 jours selon les conditions climatiques et il est fréquent que les adventices qui se développent rapidement, noient dans leur abondance les routes de semis et rendent de ce fait très compliqué le désherbage avec les dégâts qu’il occasionne aux jeunes plants en développement.

microferme

2 solutions et astuces se présentent :

1) Pour la carotte humidité tu préserveras :

Il faut savoir que la carotte n’aime pas les sols non drainés, grossiers, peu profonds, les sols caillouteux. Bref, c’est une semence très exigeante.

Le semis s’effectuera à 1 cm de profondeur en lignes espacées de 25 cm. Un arrosage en pluie très fine est indispensable, et il conviendra dans les premiers jours de maintenir en permanence l’humidité du sol indispensable au développement de la germination

2) le sable tu utiliseras :

Afin d’alléger la terre et de vous éviter la corvée du démariage, joignez à vos graines de carotte une poignée de sable de rivière mélangée à des graines de radis, ces derniers rapidement à maturité, permettront par leur récolte de régler l’ écartement nécessaire aux jeunes plants de carottes à peine sortis

Les variétés de carottes d’hiver bio d’un excellent rapport que je peux conseiller : la Colmar à coeur rouge – la longue lisse de Meaux- la rothid – la Nantaise améliorée, il faut toutefois être conscient que la carotte a un développement très lent ( entre 75 et 90 jours) et que la récolte ne peut être envisagée qu’ en cours d’ automne

Petit retours d’experience de La Source dorée par Daniel le papé

Ayant cultivé la carotte sans problème dans le Nord d’où je suis natif et en Provence où j’ai habité quelques années, j’ai appris à mes dépens que les résultats dans les Monts du Lyonnais ne pouvaient pas être escomptés de la même façon.

Notre zone de maraichage a été installé sur une ancienne terre à vignes assez pentue et par nature caillouteuse. Les 3 premières années de semis de carottes ont été une véritable catastrophe !

A force d’essais successifs nous sommes enfin parvenus à enfin voir sortir les jolies petites  feuilles légéres et fragiles des acootes à venir cet hiver.

Quels travaux ont été entrepris pour un tel résultat ?

– Creation de 2 bassins de retention d’eau de ruissellement
– Mise en restanques des parcelles de cultures et création de buttes par ailleurs
– Désempierrement des planches de culture
– Installation d’un arrosage automatique.

Affaire à suivre …..

En attendant vous pouvez toujours venir découvrir notre microferme lors des chantiers participatifs ou des formations permacoles que vous trouverez ICI

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.